La pollution atmosphérique pourrait réduire la durée de vie

  • Source: : TopSante | Le 04 juillet, 2017 à 21:07:00 | Lu 997 fois | 3 Commentaires
content_image

La pollution atmosphérique pourrait réduire la durée de vie

Vivre dans un environnement pollué réduit l'espérance de vie de 9 ans.

La pollution atmosphérique accrue réduit la durée de vie et coûte des milliards, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale Ecological Indicators. Une augmentation des particules de pollution dans l'air de 10 microgrammes par mètre cube réduit l'espérance de vie des individus de 9 à 11 ans. Et le coût économique estimé de celui-ci diffère énormément entre les États-Unis et l'UE en raison des calculs utilisés.

Aux États-Unis, l'analyse coûts-avantages de la réduction de la pollution atmosphérique est calculée en fonction du nombre de vies gagnées. Elle est estimée actuellement à 7,4 millions de dollars. Mais en Europe, l'accent est mis sur l'évolution de l'espérance de vie: la plupart des victimes décédées à cause de la pollution atmosphérique ont entre 70 et 80 ans, de sorte que le nombre d'années de vie perdues est censé être seulement d'un ou deux. Cela conduit à une estimation des coûts beaucoup plus faible.

LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE : UN COÛT POUR LA VIE

Les chercheurs de l'Université d'Aarhus au Danemark ont mené une étude avec 100 000 personnes avec une répartition par âge qui correspond à la population actuelle, et des taux de mortalité estimés selon l'âge. Les résultats de leurs calculs ont révélé que l'âge moyen d'une victime de la pollution atmosphérique est de 78,9 ans, et que sa perte moyenne d'espérance de vie est de 9 à 11 ans, pour une augmentation annuelle de l'exposition à la pollution atmosphérique de 10 µg PM2.5 / m3.

« Cette étude nous rappelle qu'il faut d'une manière déterminée et cohérente considérer l'avantage économique de réduire la pollution atmosphérique afin d'encourager les pays à réduire leur utilisation des combustibles fossiles », affirme l'auteur de l'étude, le Professeur Mikael Skou Andersen, de l'Université d'Aarhus au Danemark.


Auteur: Agathe Mayer - TopSante






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (3)


Weuz En Juillet, 2017 (22:49 PM) 0 FansN°: 1
Au mois de décembre passé,le sénégal avait un taux de 260 ug/m3 pendant que Paris et Madrid avait 180 !.Et aucunes mesures de prises pendant cette alerte rouge.
Anonyme En Juillet, 2017 (23:07 PM) 0 FansN°: 2
'la nullité de ce régime d'agents secret de la France ne se soucient même pas du bien des populations . le gouvernement mafieux , raciste de toucouleur pensent seulement à leur propre poche pas celle des sénégalais
Anonyme En Juillet, 2017 (23:07 PM) 0 FansN°: 3
'la nullité de ce régime d'agents secret de la France ne se soucient même pas du bien des populations . le gouvernement mafieux , raciste de toucouleur pensent seulement à leur propre poche pas celle des sénégalais

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com